Connaissez-vous l'histoire du Lucky Luke roumain ?

L'adoption d'un chien roumain : une grande aventure ! De plus en plus en rêve, eux l'ont fait !


Amandine vous raconte avec amour l'histoire de l'adoption de Golder, renommé Lucky, en juin 2017

Lucky, au refuge en Roumanie

« Lucky Luke, le 17 juin 2017 tu arrivais par camion de la Roumanie. Je me souviens, je n’ai pas dormi pendant 2 jours tellement j’étais excitée et nerveuse à la fois. Est-ce qu’on allait s’aimer ? Comment tu serais ? Est-ce que j’allais réussir à te rendre heureux ? Quel lien on allait créer ? Tellement de questions qui tournaient dans ma tête. Et puis je suis venue te chercher chez Émilie. Quand je t’ai vu, je t’ai tout de suite aimé ! Et quand je t’ai vu planter les pattes au sol parce que tu ne savais pas qui j’étais et pourquoi tu devais quitter Emilie, j’ai eu peur à l’intérieur. Je me suis dit : mince... J’espère vraiment que ça va bien se passer... Et puis tu es arrivé à la maison. Tu avais si peur, tu étais perdu. Tu nous as aboyé la nuit qui a suivi lorsque nous allions aux toilettes. Et pourtant, je n’ai pas su le voir au début (sans doute trop stressée de vouloir tout bien faire), mais tu étais un chien si intelligent... Lorsque j’ai compris que de te sortir de la maison pour faire tes besoins ne mènerait à rien, je t’ai appris à faire sur le balcon. Et tu as de suite compris. Lorsque ta copine furet était hors de sa cage, tu ne voulais que jouer avec elle. Et puis les semaines ont passé. On a appris à se connaître et tu as fait ta première balade dehors. Une heure pour faire le tour du pâté de maison mais tu l’avais fait et j’étais si fière de toi. Restait à prendre en charge toutes ses angoisses que tu portais dans ton regard et qui te pesaient. Mais ça aussi, ensemble on a réussi à en surmonter certaines ! Aujourd’hui tu es un chien têtu mais obéissant. Tu as confiance en moi et tu as accordé ta confiance à plusieurs autres personnes dans notre entourage. Tu aimes jouer dehors et dormir à la place de ton maître la journée. Tu es devenu très sélectif avec tes congénères mais tu as gardé « ta bande de copains ». Je sais que parfois la vie dans notre appartement n’est pas facile (ni pour toi ni pour moi) mais je fais tout pour que ce soit le moins pesant possible. Tu n’es pas le chien de famille lambda mais tant mieux ! Je ne suis pas une fille de famille lambda non plus. J’aime quand tu viens te blottir contre moi pour qu’on finisse notre nuit ensemble. Ce regard avec lequel tu me fixes lorsque je te parle (et qui en étonne plus d’un d’ailleurs !). Et même si tu me réveilles parfois en plein milieu de la nuit pour faire pipi, je t’aime de toute mon âme. Tous les efforts que tu fais et que tu as fait pour qu’on soit sur la même longueur d’ondes, c’est colossal. Tu arrives bientôt à 3 ans et je sens à l’intérieur de toi que tu te poses. Que les choses que nous avons gagnées, nous ne les perdrons plus. Je n’aspire qu’à t’offrir le meilleur et tu me le rends bien. Je t’aime mon chien »


Golder, dans sa famille en France

Vous aussi vous rêver d'adopter un petit roumain ? Découvrez vitre nos animaux à l'adoption