Accueillir un deuxième chien WOF


Avril 2020 : Après mûre réflexion et de nombreuses discussions avec les bénévoles WOF, nous décidons de suivre notre intuition et d’adopter Iska, trouvée en montagne avec ses chiots en été 2019, et recueillie au refuge Sava’s Safe Haven depuis. Ulysse, arrivé chiot en provenance du même refuge, est avec nous depuis fin mars 2019.


La crise du COVID sévit, et le premier confinement empêche le rapatriement prévu début avril. Cela nous donne finalement plus de temps pour préparer l’arrivée d’Iska, tant au niveau matériel que pour la gestion des rapports entre animaux. Nos deux chats Gribouille et Ziggy ont un peu de mal avec Ulysse, et nous voulons que la cohabitation se passe au mieux.


À cet effet nous décidons de faire appel à VoxCanis, comportementaliste recommandée par l’association, qui connait bien les chiens roumains. Une séance préparatoire de 90 minutes par Skype nous permet de lui présenter notre adorable petit craintif d’Ulysse, et de lui donner les éléments à prendre en compte pour préparer la rencontre.


Brigitte se met ensuite au travail pour fabriquer une table surélevée qui permettra aux chats de se réfugier en hauteur dans la pièce où ils dormiront tous ensemble, ainsi que des barrières en bois pour permettre dans un premier temps la séparation physique - mais pas visuelle - des deux chiens dans des pièces attenantes quand c’est nécessaire.


L’arrivée d’Iska est confirmée pour le 6 juin 2020, et exceptionnellement cette fois le camion vient directement en Belgique – par chance à 20 minutes de chez nous.


Le jour dit, nous terminons les aménagements, préparons laisse, collier et harnais pour Iska et nous dirigeons vers le lieu de rendez-vous. Iska débarque rapidement du camion, se laisse approcher sans crainte mais est tout de même perturbée et fatiguée par la route. Un petit pipi dans la voiture (pas eu le temps ni l’espace de la laisser se soulager au lieu de débarquement), et puis arrivée à la maison.


Sur les conseils de VoxCanis, Brigitte fait un petit tour en rue avec Ulysse pendant que je fais découvrir le jardin à Iska. Ulysse et Brigitte reviennent, on fait une petite marche en parallèle le temps que les deux larrons s’observent, puis vient le rapprochement avec des friandises de choix à la clé – des petits cubes de fromage ! Ça y est, le contact est fait, et ô miracle, ils s’entendent bien !


Il a fallu quelques jours pour qu’Iska prenne ses marques, et qu’Ulysse intègre complètement cette nouvelle présence. Les barrières nous ont bien aidées à tester leur capacité à passer du temps ensemble ou pas, et nous sont toujours utiles pour laisser aux chats un espace à eux pendant la journée.


Source : adoptantes d'Ulysse et Iska

Iska et Ulysse sont maintenant inséparables, et Iska a aidé Ulysse à prendre plus de confiance en lui. Tout n’est pas toujours rose car notre Iska s’est révélée réactive, et la gestion des promenades est souvent compliquée. Et Ulysse notre petit froussard a du mal à gérer les visiteurs. Nous continuons donc à échanger de temps en temps avec VoxCanis, et nous travaillons également deux fois par mois sur le terrain avec une éducatrice élève de Turid Rugaas (l’auteur du livre sur les signaux d’apaisement chez le chien).


Nous avons par ailleurs pris l’habitude chacune de nous occuper plus particulièrement d’un des deux chiens alternativement, un jour sur deux, ce qui a renforcé nos liens individuels tant avec Ulysse qu’avec Iska, et leur donne un équilibre dans leur relation à leurs humaines.


Iska et Ulysse font leur chemin de WOF, ils viennent de temps en temps au bureau avec moi, on les emmène avec nous en vacances, et on a découvert grâce à eux le mantrailing (Ulysse est un as !).


On les aime nos WOF, ils demandent du temps, de l’amour et beaucoup de patience, mais quelle sacrée paire !


Geneviève et Brigitte